Groupe de travail «relations» de l’archevêque de Canterbury plans Saison de la repentance et de la prière

Posted Mar 27, 2018

ACNS_Abps -Task -Group -March -2018

Des plans provisoires pour une saison du repentir et de la prière dans l’ensemble de la Communion anglicane l’année prochaine ont été proposés par le Groupe de travail qui a été créé après le Rassemblement des Primats en 2016. Ce temps de repentir et de prière commencerait par la publication d’une prière spécifique et s’étendrait de la Pentecôte à la fin de 2019.

Le Groupe, qui s’est réuni à Londres cette semaine, a annoncé que la saison se concentrera chaque semaine sur une province particulière. Les ressources d’accompagnement seront rassemblées et distribuées par le bureau de la Communion anglicane.

Monseigneur Ian Ernest, Évêque de l’Océan indien, qui a présidé la réunion de cette semaine, a expliqué que la saison serait le don de la Communion à un monde en souffrance.

« Nous sommes conscients des difficultés et des souffrances. Le monde connaît la déchirure. La Communion anglicane a également eu ses difficultés et ses déchirures. »

« Alors, notre réponse, c’est notre croyance que la prière nous aidera à grandir et à aimer malgré les différences. Notre croyance, c’est que nos différences ne mènent pas nécessairement à la haine, mais que la prière peut nous amener à la guérison là où les relations se sont détériorées. »

« Nous savons que nous sommes tous appelés à être des instruments d’amour et de pardon, de droiture et de vérité. »

Établi en 2016 par l’Archevêque de Cantorbéry à la demande des Primats, le Groupe de travail a pour mission de restaurer les relations, de renforcer la confiance et la responsabilité mutuelles, de guérir les conséquences de la souffrance, et d’explorer des relations plus approfondies. Il a présenté un rapport provisoire sur son travail lors du Rassemblement des Primats qui s’est tenu à Cantorbéry en octobre dernier.

Mgr Ian a indiqué que le groupe travaillait maintenant sur des actions concrètes qui reflétaient son mandat d’aider la Communion à « cheminer ensemble » malgré les différences. Il a exprimé son espoir que le temps de prière aiderait également à créer une dynamique en vue de la Conférence de Lambeth de 2020.

Le groupe a dit que sa prière pour la Communion avait été un écho de la prière du Christ qu’« ils soient tous un… pour que le monde croie », et qu’elle continuerait de l’être… et que l’unité du groupe, sa vie et son témoignage « s’appliqueraient sans cesse à demeurer dans la volonté du Christ. »


Tags


Full names required. Comments limited to 2000 characters. Read our Comment Policy. Reports of commenting misconduct can be e-mailed to news@episcopalchurch.org.

You have reached our comment limit of 5. You may resume commenting in 24 hours.