Sermon de l’Évêque Primat Curry lors du mariage royal

Posted May 23, 2018

Owen Humphreys/REUTERS

Michael Curry, Évêque Primat de l’Église épiscopale, a prononcé un sermon lors du mariage royal du Prince Harry et de Meghan Markle. Le mariage du Prince Henry Charles Albert David de Galles – membre de la famille royale d’Angleterre et sixième dans le rang de succession au trône – et Rachel Meghan Markle, actrice américaine, a fait les gros titres du monde entier.

La vidéo est disponible ici.


Voici le texte du sermon de l’Évêque Primat :

« La force de l’amour » — Sermon
de Monseigneur Michael B. Curry
pour le mariage de
SAR le Prince Henry de Galles & Mme Meghan Markle
le samedi 19 mai 2018

Et maintenant, au nom de notre Dieu aimant, libérateur et source de vie, du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Tiré du Chant de Salomon, dans la Bible :

Mets-moi comme un sceau sur ton cœur,
comme un sceau sur ton bras,
car fort comme la mort est amour,
inflexible comme enfer est jalousie,
ses flammes sont des flammes ardentes,
un coup de foudre sacré.
Les grandes eaux ne pourraient éteindre l’amour
et les fleuves ne le submergeraient pas.

Cantique des Cantiques 8:6-7

Le regretté Martin Luther King a dit un jour et je cite :

« Il nous faut découvrir la force de l’amour, la force rédemptrice de l’amour. Et lorsque nous l’aurons découvert, nous serons capables de faire de ce vieux monde un nouveau monde. L’amour est la seule voie. »

Il y a de la force dans l’amour. Ne la sous-estimez pas. Ne versez pas dans la sensiblerie. Il y a de la force, de la force dans l’amour. SI vous ne me croyez pas, pensez au moment où vous êtes pour la première fois tombé amoureux. Le monde entier semblait centré sur vous et votre bien-aimé. Oh, il y a de la force, de la force dans l’amour. Non seulement sous ses formes romantiques mais sous toutes ses formes, toutes les formes de l’amour. Il y a un certain sens, lorsque vous êtes aimé et que vous le savez, lorsque vous comptez pour quelqu’un et que vous le savez, lorsque vous aimez et que vous le montrez, on se sent vraiment bien. On sent quelque chose de juste. Et il y a une raison à cela.

La raison a à voir avec la source. Nous avons été créés par la force de l’amour. Et nos vies étaient destinées et sont destinées à être vécues dans cet amour. Voilà pourquoi nous sommes ici. En fin de compte, la source de l’amour est Dieu lui-même. La source de toutes nos vies.

Il y a un vieux poème médiéval qui dit :

« Où se trouve le véritable amour, Dieu lui-même est là ».

1 Jean dans le Nouveau Testament le dit de cette manière :

« Mes bien-aimés, aimons-nous les uns les autres,
car l’amour vient de Dieu,
et quiconque aime est né de Dieu
qui n’aime pas ne connaît pas Dieu
puisque Dieu est amour » (1Jean 4:4-8)

Il y a de la force dans l’amour.
Il y a de la force dans l’amour pour aider et guérir quand rien d’autre ne le peut.
Il y a de la force dans l’amour pour relever et libérer quand rien d’autre ne le peut.
Il y a de la force dans l’amour pour nous montrer la voie de la vie.

« Mets-moi comme un sceau sur ton cœur
Un sceau sur ton bras,
Car fort comme la mort est amour »

Mais l’amour ne concerne pas seulement un jeune couple.
La force de l’amour est démontrée par le fait que nous sommes tous ici.
Deux jeunes gens sont tombés amoureux et nous sommes tous venus !
Mais ce n’est pas seulement pour et au sujet du jeune couple que nous nous réjouissons. C’est plus que cela.

Un avocat a une fois demandé à Jésus de Nazareth de résumer l’essence des enseignements de Moïse. Et il a consulté et s’est replongé dans les écritures hébraïques du Deutéronome et du Lévitique où Jésus a dit :

Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme,
de toute ta pensée et de toute ta force.
C’est là le premier et le grand commandement.
Le second est lui aussi important.
Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Puis, dans la version de Matthieu, il a ajouté :

De ces deux commandements, l’amour de Dieu et l’amour de ton prochain, dépendent toute la Loi et les prophètes.

Tout ce que Moïse a écrit, tout dans les saints prophètes, tout dans les Écritures, tout ce que Dieu a essayé de dire au monde !

Aime Dieu !

Aime ton prochain.

Et pendant que tu y es, aime-toi.

Un jour quelqu’un a dit que Jésus a commencé le mouvement le plus révolutionnaire de toute l’histoire de l’humanité. Un mouvement fondé sur l’amour inconditionnel de Dieu pour le monde. Un mouvement qui oblige les peuples à vivre cet amour. Et ce faisant, à changer non seulement leur vie mais la vie même du monde.

Je parle là d’une force.
Une véritable force.
La force de changer le monde.

Et si vous ne me croyez pas, eh bien, il y a de vieux esclaves du Sud américain antebellum qui ont expliqué la force dynamique de l’amour et pourquoi il a la force de transformer. Ils l’ont expliqué de cette façon – ils chantaient des spirituals, alors même qu’ils étaient en captivité. Un de ces spirituals dit :

« Il y a du baume en Galaad »

Un baume guérisseur, quelque chose qui peut rectifier les torts –

« Il y a du baume en Galaad
Pour rétablir les blessés
Il y a du baume en Galaad
Pour guérir l’âme malade du péché »

Et l’une des strophes explique en réalité pourquoi :

« Si tu ne peux pas prêcher comme Pierre,
Et si tu ne peux pas prier comme Paul,
Raconte l’amour de Jésus,
Comment il est mort pour nous sauver tous »

Oh, Il y a du baume en Galaad !

Cette voie de l’amour est la voie de la vie ! Ils l’avaient compris !

Il est mort pour nous sauver tous ! Il n’est pas mort pour en tirer quoi que ce soit !
Jésus n’a pas obtenu un doctorat honorifique pour sa mort !
Il n’en a absolument rien retiré !
Il a donné sa vie, il a sacrifié sa vie pour le bien d’autrui, pour le bien de l’autre, pour le bien du monde, pour nous !

C’est cela l’amour.
L’amour n’est pas égoïste et égocentrique.
L’amour peut être sacrificiel.
Et ce faisant, il devient rédempteur.

Et cet amour altruiste, sacrificiel, rédempteur change les vies.
Et il peut changer ce monde.

Si vous ne me croyez pas, arrêtez-vous un instant pour réfléchir ou imaginer.
Réfléchissez et imaginez.
Réfléchissez et imaginez un monde où l’amour est la seule voie.

Imaginez nos foyers et nos familles où l’amour est la seule voie.
Imaginez les quartiers et les communautés où l’amour est la seule voie.
Imaginez nos gouvernements et nos nations où l’amour est la seule voie.
Imaginez les entreprises et le commerce où l’amour est la seule voie.
Imaginez ce vieux monde fatigué où l’amour est la seule voie.

Si l’amour est la voie altruiste, sacrificielle, rédemptrice.
Si l’amour est la seule voie, plus aucun enfant au monde n’ira au lit le ventre vide.
Si l’amour est la seule voie, nous laisserons la justice couler comme un fleuve majestueux et la droiture comme un ruisseau intarissable.
Si l’amour est la seule voie, la pauvreté sera reléguée au passé.
Si l’amour est la seule voie, la terre deviendra un sanctuaire.
Si l’amour est la seule voie, nous déposerons nos épées et nos boucliers sur la berge pour ne plus étudier la guerre.
Si l’amour est la seule voie, il y aura une abondance d’espace. Une abondance d’espace. Pour tous les enfants de Dieu.

Et si l’amour est la seule voie, nous nous traiterons les uns les autres – comme si nous étions en fait une famille.
Si l’amour est la seule voie, nous savons que Dieu est la source de nous tous et que nous sommes frères et sœurs. Les enfants de Dieu.

Mes frères et sœurs, c’est un nouveau paradis, une nouvelle terre, un nouveau monde.

Une nouvelle famille humaine.

Et laissez-moi vous dire une chose, le vieux Salomon avait raison dans l’Ancien Testament, c’est du feu.

Teilhard de Chardin – et sur ces paroles, je vais m’asseoir, il nous faut tous vous marier.

Le Jésuite français Teilhard de Chardin était sans conteste l’un des plus grands penseurs, des plus grands esprits du 20ème siècle. Un prêtre catholique jésuite, un scientifique, un savant, un mystique. Dans l’un de ses écrits il a dit, fort de son expérience scientifique et son expérience théologique. Dans certains de ses écrits il a dit, comme d’autres l’ont fait, que la découverte, l’invention ou la maîtrise du feu était l’une des plus grandes découvertes scientifiques et technologiques de toute l’histoire de l’humanité.

Le feu a dans une large mesure rendu possible la civilisation humaine.

Le feu nous a permis de cuire les aliments et d’introduire l’hygiène dans la cuisine, ce qui a réduit en son temps la propagation des maladies.

Le feu nous a permis de chauffer et de réchauffer les environnements et a par là même rendu possible la migration humaine à travers le monde, même dans les climats plus froids.

Le feu a rendu cela possible – il n’y aurait pas d’Âge de Bronze sans le feu. Pas d’Âge de Fer sans le feu. Pas de révolution industrielle sans le feu.

Les progrès de la science et de la technologie dépendent en grande partie de l’aptitude et de la capacité humaines de maîtriser le feu et de l’utiliser pour le bien de l’être humain.

Quelqu’un est-il venu en voiture ici aujourd’hui ? En automobile ?

Hochez la tête si c’est le cas, je suppose, je sais qu’il y avait des calèches.

Pour ceux d’entre nous qui sommes venus en voiture, le feu, le feu contrôlé, maîtrisé, a rendu cela possible.

Je sais que la Bible dit, et je le crois, que Jésus a marché sur l’eau mais je dois vous le dire, je n’ai pas traversé l’Océan atlantique à pied pour venir ici !

Le feu contrôlé dans cet avion est ce qui m’a amené ici !

Le feu est ce qui nous permet de communiquer par texto, Tweet, courriel, Instagram et Facebook et d’être socialement dysfonctionnels les uns avec les autres !

Le feu a rendu tout cela possible !

Et de Chardin a dit que le feu était l’une des plus grandes découvertes de toute l’histoire de l’humanité.

Puis il a ajouté que si jamais l’humanité arrivait à nouveau à maîtriser l’énergie du feu, si jamais l’humanité saisissait l’énergie de l’amour, ce serait la seconde fois de l’histoire que nous découvririons le feu.

Martin Luther King avait raison.
Il nous faut découvrir l’amour.
La force rédemptrice de l’amour.
Et si nous y parvenons, nous ferons de ce vieux monde un nouveau monde.

Mon frère, ma sœur,
Que Dieu vous aime, que Dieu vous bénisse.
Et que Dieu nous garde tous
dans ces mains toutes-puissantes d’amour.


Tags


Full names required. Read our Comment Policy. General comments and suggestions about Episcopal News Service, as well as reports of commenting misconduct, can be e-mailed to news@episcopalchurch.org. Your email address will not be published. Required fields are marked *

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *