Le Magazine Anglican : Lafayette nous voici !

Émission de novembre 2017

Posted Dec 1, 2017

Pour écouter l’émission cliquer sur : http://frequenceprotestante.com/emission/magazine-anglican

116 500 américains ont été tués lors de la Première Guerre Mondiale. À la Cathédrale américaine de Paris, avenue George V,  a été inauguré dès 1923, un mur mémorial sur lequel sont apposées des plaques commémoratives.

Ces plaques portent les insignes des différentes unités militaires qui ont servi en Europe de 1917 à 1918 avec les pertes pour chaque unité. Mais on peut aussi y voir des plaques aux noms d’unités civiles volontaires dont certaines sont venues en aide à la France dès 1914.

C’est l’histoire de ces unités que relate dans le Magazine Anglican, Ellen Hampton, historienne et écrivaine, membre de la Cathédrale.

À l’appel des gouverneurs de l’hôpital américain de Paris (situé à Neuilly), un corps d’étudiants américains de l’École des Beaux-Arts a transformé un lycée en hôpital. À l’issue de cette transformation, réalisée en trois semaines, l’hôpital pouvait, dès septembre 1914, offrir 175 lits aux blessés de la bataille de la Marne.

En janvier 1915 est arrivée la première équipe médicale des États-Unis, en provenance de l’hôpital de Cleveland. Suivront d’autres équipes et d’éminents praticiens dont George Crile, Harvey Cushing et Mary Merritt Crawford, l’une des premières femmes chirurgiens de l’hôpital de Brooklyn.

Mais Neuilly était bien loin du front et ce fut le début de la grande aventure des ambulanciers américains sur le front. Avec quelques centaines de voitures, on estime qu’ils ont transporté plus de 400 000 blessés.

Les ambulanciers transportaient les blessés du front à un hôpital de campagne ou à un train sanitaire. Un travail très dangereux, au cours duquel au moins 155 ont perdu la vie sur les routes boueuses de l’Est de la France.

Nombre de ces ambulanciers s’engageront dans l’Escadrille Lafayette, un corps de pilotes volontaires qui ont appris à voler dans le Sud de la France. 67 d’entre eux, tués au combat, sont enterrés à Marnes-la-Coquette près de Paris.

Le nom de l’escadrille avait été choisi en hommage à Lafayette et à l’aide apportée par la France aux insurgés de la guerre d’indépendance américaine.

Au moment de l’arrivée du corps expéditionnaire américain en 1917, le général Pershing s’est rendu au cimetière de Picpus sur la tombe de Lafayette. L’histoire lui prête cette phrase historique : Lafayette, nous voici !

Pour écouter l’émission et les enregistrements d’époque des chansons populaires, choisies par Mark Caroll, paroissien de la Cathédrale américaine, cliquer sur : http://frequenceprotestante.com/emission/magazine-anglican

Le Magazine Anglican est diffusé, le 4e samedi du mois, à l’antenne parisienne de Fréquence Protestante. Via la radio numérique, chaque émission est accessible pendant six mois, aux auditeurs francophones d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Océanie.

Animé depuis 2012, par Laurence Moachon, paroissienne de la Cathédrale de la Sainte Trinité à Paris, le Magazine Anglican a pour objectif de mieux faire connaître la tradition anglicane / épiscopale


Full names required. Read our Comment Policy. General comments and suggestions about Episcopal News Service, as well as reports of commenting misconduct, can be e-mailed to news@episcopalchurch.org. Your email address will not be published. Required fields are marked *