Les épiscopaliens se joignent aux Marches des femmes du monde inspirées par l’Esprit Saint

de Pat McCaughan
Posted Jan 23, 2017

[Episcopal News Service] Portant des écriteaux où l’on pouvait lire « The Episcopal Church is Here » [L’Église épiscopale est ici] et « The Episcopal Church Cares About This » [L’Église épiscopale est concernée], la révérende LeeAnne Watkins et d’autres épiscopaliens du Minnesota ont rejoint les milliers de marcheurs à St. Paul le 21 janvier, transformant « une journée pitoyable dans les flaques et la glace » en un début de mouvement.

Le jour suivant, LeeAnne Watkins répondait immédiatement à l’appel du mouvement de la Marche des femmes à mener des actions locales postérieures à la marche. Avec l’aide d’un animateur professionnel et d’une troupe de théâtre, St. Mary’s Episcopal Church de St. Paul a organisé le 22 janvier un forum intergénérationnel. Ce forum comportait des jeux de rôle où les « aînés enseignaient aux jeunes ce que cela signifie de respecter les femmes », explique LeeAnne Watkins, âgée de cinquante ans, recteure depuis dix-huit ans.

Comme partout ailleurs, le nombre de marcheurs a très largement dépassé les attentes. LeeAnne Watkins cite l’exemple de St. Paul où les organisateurs attendaient environ 20 000 participants alors que la police a estimé la foule à environ 100 000 personnes.

« C’était joyeux, pacifique et amusant, » poursuit-elle. « Il y avait des embrassades car les gens se reconnaissaient entre eux. Il y avait des groupes de collègues de bureau, beaucoup de jeunes et des personnes en fauteuil roulant.

« J’y suis allée parce que c’était une marche pour les femmes… sur les droits des femmes et des jeunes filles, sur la liberté de procréer, sur les immigrés dans notre État, sur la dignité pour tous. Ce n’était pas une marche contre quelque chose, c’était une marche pour toutes les valeurs que je défends et qui sont dictées par ma foi ».

Puis elle ajoute : « partout où nous sommes allés, les gens sont venus vers nous et nous ont dit : je suis si heureux que l’Église épiscopale soit ici. Parlez-moi de l’Église épiscopale. Être présent en tant qu’Église épiscopale était vraiment important pour nous ».

Que ce soit à New York, à Sacramento ou à Washington, les épiscopaliens ont rejoint ces marches inspirées par l’Esprit Saint. Selon les organisateurs, quelque 600 « marches sœurs » ont attiré des masses de participants à travers le monde. Un chiffre estimé à plus d’un million de femmes, d’hommes et d’enfants, certains portant des bonnets en tricot roses avec des oreilles de chat – le symbole officieux de la marche -, sont descendus dans la rue, dans la capitale du pays et ailleurs, en scandant, en chantant, en portant des messages d’espoir et de paix.

Note du rédacteur : une galerie de photos des marches partout aux États-Unis se trouve ici.

Article complet en anglais.


Tags